Urbex Sed Lex de Christian Guillerme

"Partie de chasse dans l'ombre"


Cette lecture est un Service Presse des éditions Taurnada. Je n'avais pas encore lu Christian Guillerme qui avait publié La corde de Mi en 2018 chez Art en Mots Éditions. J'ai réalisé des interviews de l'auteur pour le journal des blogs littéraires ainsi que le salon du livre. Le lire était une évidence. Parlons de cette découverte qui sort le 18 juin 2020...


Résumé : Un défi dans votre boîte mail d'un mystérieux inconnu, en contre-partie une très belle somme d'argent. Proposition inquiétante dans un domaine qui est le vôtre. Quatre jeunes Urbexers qui vagabondent la nuit à la recherche d'endroits insolites, abandonnés, afin de prendre des photos puis partager leurs excursions sur un site. Nouvelle mission, nouveau trip...Un jeu de cache cache dans un sanatorium abandonné.


Mon avis : Au début du livre, je rencontre Chloé, Théo, Fabrice et Carine. Ils se connaissent depuis très longtemps, filles et garçons ont une passion : Ce sont des urbexers. Les filles découvraient des sites abandonnés, les garçons excellaient dans les carrières cachées. Des endroits pas vraiment insolites mais ils aimaient partager leurs regards sur ces endroits inaccessibles. La rencontre de ces quatre jeunes, les a liés. Les couples se sont formés. Sortir, s'aimer, découvrir ensemble, se rassembler : la vie était parfaite. Le groupe de jeunes représentent une génération où le masculin se déploie dans un viril exagéré. L'effet fragile, midinette des filles semble évident. Un groupe partagé entre l'amour et la passion mais qui ne reflète pas l'égalité entre les garçons et les filles. Fabrice reçoit un mail via le site qui propose une sorte de mission. Contre une belle somme d'argent : Taguer une inscription dans un endroit qui sera communiqué s'ils acceptent le défi.

C'est leur domaine. Pourtant, cette proposition crée une méfiance, un désaccord, de la réflexion entre eux. Pourquoi refuser ? Pourquoi accepter ?


Un long silence accueillit la fin du monologue de Fabrice. Ils se tenaient tous les quatre dans le salon du petit appartement qu'il partageait avec Carine. Des sourires commencèrent à éclore sur les visages encore tendus quelques secondes auparavant. Il venait juste de finir de leur exposer sa décision : Il acceptait lui aussi le défi.


Du mail à l'arrivée au Sanatorium de Dreux, le texte est un peu long. Enfin, la partie peut commencer !


Arrivés sur le lieu, énigme à résoudre. Un labyrinthe d'appréhension et de concentration. La découverte qu'ils ne sont pas seuls.

Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? L'énigme se révèle n'être pas qu'un mystère mais une constatation est faite. Ils ne sont pas là pour ce qu'ils pensaient n'être qu'un jeu. C'est une partie menée par un groupe habillé de noir, genre militaire. Des ombres qui les poursuivent. Il faut fuir mais pas aveuglement, s'ils veulent entrer dans la partie, il faut jouer.


Le couloir ne paraissait jamais prendre fin. La tension au sein du groupe était palpable, le silence s'installait au fur et à mesure des pas. Terminées les blagues de Théo, il semblait même le plus crispé d'entre eux. Il ne cessait de se retourner, essayant de deviner ce qui pouvait bien se cacher dans les ombres épaisses qui se refermaient derrière eux.


L'histoire bascule, côté jeunes ou côté des ombres, on se cherche, on s'évite. On avance, on se cache. Les ombres se transforment en chasseurs reniflant le piège, qui va se charger de la première proie ? Ils sont tellement assoiffés qu'ils finissent eux-mêmes par se comporter comme une meute de chien. Une meute qui traque, mais aussi se mord, se bataille la proie. Tenter de survivre contre l'exaltation de l’exécution. Les pions ne sont pas à égalités.

Combien seront-ils à survivre à cette nuit de traque ?


Ma conclusion : Cette histoire met dans l'ambiance d'un genre de film ( Motel ou La Colline a des yeux) où l'on se retrouve à l'affût de la moindre confrontation. J'ai tout de même trouvé le début un peu long. Les jeunes filles manquaient d'assurance et de personnalité. L'histoire est écrite à l'aide, certainement, de beaucoup de recherches.

La crédibilité et l'évolution de l'histoire est très cohérente.


Ma note : 3/5

Pour se procurer le livre c'est par ici




40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout