"Un matin plus tranquille" de Gabrielle Desabers

Dernière mise à jour : 16 oct. 2018

  • Broché: 288 pages

  • Editeur : City Edition (26 septembre 2018)

Résumé : Brest, avril 2016. Valérie est folle d’inquiétude lorsque Thomas, 17 ans, disparaît. Fils unique, il n’a jamais fugué, jamais posé de problèmes. Elle soupçonne qu’il est parti rejoindre sa grand-mère paternelle, en Allemagne. Cette femme de 80 ans est en effet la seule personne à connaître la vraie histoire de leur famille. Thomas serait-il nostalgique des heures sombres du nazisme  ?

Allemagne, années 40. Frida vit dans un petit village tranquille. Totalement acquise au pouvoir en place, elle pense que les bouleversements que connaît l’Europe vont lui ouvrir un avenir radieux. En réalité, elle va vivre le pire cauchemar d’une mère lorsque son enfant lui est enlevé.

Valérie découvre que la disparition de Thomas est intimement liée au passé de leur famille, qu’il cherche des réponses. Et qu’il a toutes les raisons du monde de vouloir connaître le secret de ses origines.

La quête de vérité d’un adolescent réveille les fantômes du passé.


Mon Avis : Brest 2016, les quelques pages qui débutent me parlent d'un amour qu'une femme porte à un jeune homme, qu'il espère son pardon pour sa fuite. Au fil des mots, l'auteure me révèle que c'est un fils qui parle de sa mère. Alors, Gabrielle Desabers me présente Valérie, mère divorcée, elle a élevé son fils unique avec tout l'amour qu'elle pouvait lui offrir. Son ex-mari, un homme violent physiquement et mentalement envers elle, a disparu lui aussi. Valérie a peur, que le père l'a emmené ou que son fils a rejoint celui-ci. Il faut dire que l'ex-mari n'est pas un ange, ayant intégré des groupes néonazis, elle a peur que son fils soit un peu trop près de cette violence. Ensuite, Gabrielle Desabers me raconte la jeunesse de Frida, le récit commence en 1933 en Allemagne, le nouveau chancelier est élu. A partir de cette année là, Frida qui a 13 ans nous délivre en mots très justes, la vie des allemands, les changements, les idéaux. L'auteure me fait très bien ressentir l'engouement de ce peuple pour un homme, qui pourtant leur fait vivre la discipline et les règles pour tous. Surtout ce qui va changer pour cette jeune fille qui de ce fait prendra un chemin afin de faire la fierté de son pays, de sa famille. Je la suis au fil des années, dans sa vie, ses aventures, ses joies et ses peines. Ce livre est une histoire se passant en 2016 à Brest, retraçant donc le passé de cette famille à partir des années 1933, j'ai complètement accroché à l'histoire, pour savoir, pour découvrir la vie de ces deux femmes car oui ce sont deux aventures différentes pour deux êtres qui n'ont eu qu'un seul amour: leur enfant. La folie de l'homme pour une idéologie les a écrasées mais cet amour qui relie un enfant et sa mère est ici tellement bien raconté que je peine à trouver les mots sans en divulguer trop sur ce roman. Je pense qu'au fond même si l'auteure me parle de passé historique, de maladie ou de moments très difficiles, ce qu'elle a voulu faire ressentir c'est cette relation qui peut être si forte, qu'elle nous pousse à avancer, à se surpasser, à vivre tout simplement, à s'aimer sans prendre compte le temps, la distance ou le lien.

La fin a été magique, il était plus de 23h et pourtant je voulais finir, je voulais savoir. Ho j'avais deviné la fin, l'auteure nous avoue quelques petites choses mais bon rien à été enlevé à cette fin si attendrissante.


Ma note : 5/5

Pour se procurer le livre c'est ici

Le site de l'auteure c'est ici

Pour lire les premières pages c'est ici


Qui est l'Auteure?


Gabrielle Desabers vit en Bretagne, une région dont elle est amoureuse et qui sert de cadre à ses livres. Elle est l'auteur de nombreux romans à succès et a obtenu la plume d'argent au Concours des plumes francophones en 2016.






Mes questions à l'auteure :


Quand avez vous commencé ce roman?

 J'ai commencé Un matin plus tranquille en avril 2017. Il a eu une première vie en numérique à partir de décembre 2017, avant d'être repéré par City-Editions. C'est ainsi qu'il est sorti en librairie le 26 septembre dernier. Combien de temps lui avez vous consacré? Il me faut 8 à 10 mois pour écrire un roman. La partie documentaire s'étale sur 6 à 8 semaines. La rédaction proprement dite nécessite 3 à 4 mois et toutes les corrections, modifications et relectures m'absorbent sur les mois suivants. Une anecdote sur ce  roman? L'idée de ce roman a germé suite à une situation rencontrée par une personne très proche de mon entourage. Cette jeune femme a été sollicitée par sa meilleure amie pour effectuer un don d'ovule. Cette amie allait faire sa 4éme et dernière FIV et n'y croyait plus. La démarche suivante passait par le don d'ovule. En France le don d'ovule est anonyme, mais quand vous êtes en attente si une femme se présente de votre part pour effectuer ce don, votre dossier gagne quelques places dans la pile. Malgré leur grande amitié, la jeune femme sollicitée a refusé, elle n'arrivait pas à concrétiser cette idée. J'ai construit mon roman en partant de ce sujet que j'avais envie d'approfondir. Même si la suite de l'histoire ne touche en rien mon roman, je tiens à vous dire que miraculeusement le 4éme FIV a marché! Cette jeune femme vient de mettre au monde, il y a une semaine une superbe petite fille. 

Avez vous un regret pour ce roman? Je crois que j'ai toujours des regrets! A chaque roman, je me dis que j'aurais pu faire mieux! Mais la perfection n'étant pas de ce monde, il y a un moment où il faut savoir mettre le point final. Quels sont vos projets?

J'ai toujours plein de projets! Je viens de publier un nouveau roman sur la plateforme Amazon, Les petits papiers. Comme tous mes romans, celui-ci mêle également la petite histoire et la grande histoire. Un étrange message amène Erwan, journaliste breton sur les traces d'un enfant disparu en Espagne. De plus, je travaille actuellement sur un nouveau texte qui narre l'histoire d'une femme entre 1968 et 2018.

Merci à l'auteure d'avoir répondu à mes questions.


Service Presse "Editions city"

49 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout