"Sans peur et sans reproche" de Isabelle Morot-Sir

  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 148 pages

  • Editeur : Isabelle Morot-Sir (23 mai 2019)

Résumé : Quel est le point commun entre un village de haute Provence, un ancien pompier de Paris, une bibliothécaire, une maman solo et une oie nommée Gladiator ? Le hasard ?


Mon Avis:


Au début du livre, je rencontre Lowen un homme d'une très grande générosité, Félix et Félicité. Une rencontre entre un homme et une femme, une attraction, une pulsion puis la fuite. Alors que faire? Se revoir? Oublier? Lui comme elle gardent le souvenir inoubliable, un contact, une attirance inexplicable. Le hasard, évoqué dans les quelques citations glissées au début de chaque chapitre, me démontre que les chemins se croisent, que l'on se rencontre sans vraiment s'y attendre ou le provoquer. Cette histoire d'amour, mêlée de quelques frayeurs, est très bien racontée par l'auteure. Un univers familial, un passé, un présent... Un avenir? Non ! ne pas aller trop loin dans la vie car comme à chaque fois Isabelle Morot-Sir prend le temps de décrire, de confier, de faire vivre et ressentir l'amour. Elle partage aussi l'univers des pompiers, le métier à risques, la fraternité entre collègues, leurs dévotions. Oh ! J'ai failli oublier de vous parler de Gladiator, l'oie gardienne de maison, attachante et à la personnalité incroyable, elle est le petit cadeau de ce livre. Isabelle Morot-Sir a osé inclure une oie en animal de compagnie, cela aurait presque paru impossible pour certains, mais j'avoue que là elle a réussi un petit pari, peut-être pour elle-même. Sa plume est toujours aussi agréable, alliant une fluidité d'écriture et une richesse de vocabulaire qui donnent une lecture très captivante. Je ne vous en dirai pas plus sur ce livre. Cette romance est à déguster paisiblement dans le salon de jardin face au soleil ou sur la plage...Oups ! Je m'égare... Oui je dis et j'affirme que c'est un très bon livre pour continuer le printemps et débuter l'été...


Ma note : 5/5

Pour se procurer le livre c'est ici

Le site de l'auteure c'est ici



Qui est l'auteure ?


D'origine Arlésienne, née en 1967 de parents globetrotteurs, elle ne peut se rappeler le jour où elle a commencé à écrire, depuis qu'elle sait tenir un crayon sans doute ? Ses premières poésies datent de ses 8 ans, son premier roman de ses 11 ans, depuis elle n'a jamais posé la plume ou plutôt le clavier. Un chat sur les genoux, un autre s'étirant sur son bureau : elle écrit, tapant fébrilement sur ses touches tout en jetant des coups d'œil à ses dix chevaux qui gambadent sous ses fenêtres. En effet outre l'écriture, elle est passionnée par la nature, les animaux de toutes sortes dont un vaste panel envahit ses canapés ou son jardin. Cependant ce sont les chevaux qui l'inspirent le plus et lui apporte ce souffle de liberté sans qui l'être humain n'est rien. Alors chargeant fontes et sacoches, accompagné par son mari et leurs deux grands fils, ils partent avec leurs chevaux, des jours, des semaines entières sur les chemins pour de longues randonnées dont Isabelle revient la tête bourdonnante de mots, débordante d'idées qu'il faut vite vite jeter sur le papier. Pour le moment toute cette family vit sur Prague en République Tchèque, mais irréductiblement nomades, où seront-ils demain ? Qu'importe, ici ou ailleurs Isabelle entraîne ses lecteurs vers des mondes et des réalités inconnus où émotions, aventures et tendresse sont toujours au rendez-vous, car ce qu'elle aime par-dessus tout c'est bel et bien raconter des histoires et faire rêver pour un instant au moins ...


Mes questions à l'auteure :


Quand avez-vous commencé ce roman ?

En fait je l’ai écrit lors du Nanowrimo 2018. J’avais cependant débuté sa conception bien avant.


Combien de temps lui avez-vous consacré ?

1 mois pour la partie rédactionnelle proprement dite, mais l’écriture n’est qu’une étape dans la conception d’un livre. Donc entre tout, je dirais 5 mois.


Une anecdote sur ce roman ?

Eh bien oui ! Je tenais absolument à intégrer une oie, ce qui est de prime abord un peu bizarre, un chien aurait pu tenir le rôle, toutefois ce personnage de Gladiator me trottais depuis bien longtemps. En effet j’ai eu une oie et c’était une sorte d’hommage à mon adorable Aglaé. Celle-ci était en tous points similaires à Gladiator… Adorable donc !


Avez-vous un regret pour ce roman ?

Non aucun ! J’ai rarement de regret, je dis rarement pour ne pas dire jamais en fait. Je me donne à fond, donc pourquoi s’encombrer avec des regrets ?


Quels sont vos projets ?

Mes projets sont nombreux : déjà terminer l’écriture de « Vendetta » le T3 des carnets de Lou-Anne, ma saga de fantasy. Participer à un chouette projet secret chuuuut, et enfin débuter le plan pour une dystopie qui me turlupine. Voilà pour cette année :D

Merci à l'auteure d'avoir répondu à mes questions .


Service Presse Auteure




39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout