"Plus douce est la vengeance"


-Un huis clos entre bourreau et victime-


Marjorie Levasseur me délivre ici son neuvième roman. Elle écrit souvent ses livres explorant une histoire d'amour, une quête de soi ou de vengeance comme dans ce livre alors je vous propose de vous y glisser un peu.


"Plus douce est la vengeance" raconte l'histoire de Sylvain Caron et de Tanguy Verdier. Qui est le bourreau et la victime ? Peut-être l'un et l 'autre...

Au début du livre, le 30 juin 2018 à Paris, je rencontre Tanguy Verdier, un homme fatigué.

Accablé par cette soirée où ses envies, son avenir et son estime ont été anéantis.


Puis l'auteur me présente Sylvain Caron qui me raconte son amour pour "Elle".

..."Lorsque je t'ai aperçue, toi, cette jeune femme blonde, cheveux au vent, le nez plongé dans un roman que tu semblais dévorer plutôt que lire, j'ai su que c'était toi. Ma lumière, ma vie, mon évidence, celle que j'avais cherchée toute mon existence sans vraiment en avoir conscience."


Je dois vous avouer que c'est certainement le seul passage romantique du livre. Puisque Sylvain a perdu son amour, "Elle". Il ne sera plus jamais auprès de celle qu'il aime. Toutefois, une seule chose lui procure sa dignité : La vengeance.


Ce roman est donc un thriller, souvent à huis clos car ces deux hommes vont se chercher, se dire ou se cacher ce qu'ils pensent l'un de l'autre. Mais croire détenir la vérité est il suffisant pour la faire éclater ?


Mon avis :

J'ai apprécié la lecture de ce roman car Marjorie Levasseur emmène agréablement le lecteur dans son thriller. Le récit permet une immersion dans les pensées de chacun, même la mère de Tanguy Verdier, Catherine me raconte son jugement, son avis sur son fils. Les changements de narrateurs sont exécutés à chaque nouveau chapitre, le nom de celui-ci indiqué au début permet de très bien se positionner. Le texte aborde aussi le sujet de l'alcoolisme familial qui se montre réaliste. La lecture est simple ainsi que fluide. La vengeance peut-elle être toujours possible ? Doit-on se sentir coupable de ce qui se produit dans notre vie lorsque celle-ci est bousculée ?


Conclusion : Je conseille cette lecture pour un petit week-end détente à la maison


Ma note : 3/5


Pour se procurer le livre c'est: ici

Le site de l'auteure c'est : ici



Qui est l'auteure ?

Marjorie Levasseur est une auteure auto-éditée française, née à Nevers. Grande bibliophage devant l'éternel, c'est à force de lectures et grâce aux situations qu'elle a rencontrées dans son ancien travail qu'elle s'est décidée à écrire son premier récit.

Elle aime à dire que ses romans sont des tranches de vie dans lesquelles les personnages apprennent à surmonter les épreuves pour en ressortir grandis, mais toujours parce qu'une rencontre, peu importe sa nature, va tout remettre en question et leur permettre d'avancer. Malgré des thèmes sérieux abordés, elle essaie toujours de faire passer un message positif dans ses écrits, une dose d'espoir, et les liens intergénérationnels y sont très présents.


Mes questions à l'auteure :

Quand avez vous commencé ce roman?

J’ai commencé à travailler sur le pitch et les personnages fin novembre 2018, je venais de terminer l’écriture de « Quoi qu’il advienne », le second tome de ma duologie « Envers et contre tout ». Concernant l’écriture proprement dite, elle a débuté en janvier 2019.


Combien de temps lui avez vous consacré?

Je l’ai envoyé à mon correcteur début juin, donc un peu plus de six mois.


Une anecdote sur ce roman? Il est venu un peu comme un cheveu sur la soupe^^ Il n’était pas prévu dans mes projets d’écriture, mais l’idée m’en est venue pendant un salon en fait, en septembre 2018. Il y a quelques fois des temps morts pendant ce genre d’événements et c’est parfois là que les idées surgissent. Il est donc tout naturellement venu s’intercaler entre deux projets, parce que j’ai ressenti une urgence à l’écrire sans tarder…


Avez-vous un regret pour ce roman?

Non, il est tel que je le voulais. Je l’avais inscrit au Concours des Plumes francophones d’Amazon, mais je n’avais pas d’attente particulière par rapport à ce concours, ma seule motivation était qu’Aurélie Valognes en était la marraine^^.


Quels sont vos projets? J’ai un roman en cours d’écriture, déjà bien avancé, une sorte de roadtrip à travers la France. Ce ne sera pas une romance, mais l’ambiance sera tout de même beaucoup plus feel-good que mon dernier^^ J’ai pour projet de le sortir à la fin de l’année, mais je n’ai pas encore de date précise. Ça fait plus d’un an que j’ai ce projet en tête, il était temps qu’il prenne forme !

Merci à Marjorie Levasseur d'avoir eu la gentillesse de répondre à mes questions.


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout