Ma femme me ment ! de Julien Marthy

Presque morte à ses yeux


J'ai découvert Julien Marthy lors d'un replay, une émission de télévision française qui avait pour sujet "La relation toxique, j'ai vécu avec une mythomane". Problème psychologique, demande d'attention : où l'amour met-il des barrières?

J'ai déjà par mon vécu analysé la relation du pervers narcissique dont j'avais été victime. Le sujet d'une femme, elle aussi, emportant sa relation vers un paroxysme qui dépasse les sentiments était important à explorer.

Pourquoi l'amour rend aveugle ?


Résumé: Julien Marthy raconte dans son livre une rencontre, un bonheur. Divorcé et papa de deux enfants, il s'imagine en rencontrant Marjorie sur les réseaux sociaux que l'amour reprend place dans sa vie. Pourtant, le quotidien deviendra de plus en plus dur, de moins en moins facile. Pourquoi ?


Mon avis : Julien Marthy raconte aisément son histoire. Divorcé, papa de deux ados qu'il voit régulièrement, il est à l'aise dans sa vie personnelle comme professionnelle. Il raconte le respect qu'il a envers son ex-femme, la mère de ses enfants. La considération qu'il éprouve envers ses anciennes relations avec lesquelles il a gardé un contact. Je dois dire que l'auteur sait parler aux femmes, ce livre semble leur être adressé. J'ai senti dans la lecture la proximité, le copinage dans l'expression de ses sentiments. Il partage ses idées, son quotidien, ses envies et ses projets. Bref, tout ce que les femmes peuvent se raconter entre elles. Pas de tabous, pas de restrictions dans l'expression. Il retrace son histoire avec Marjorie, une femme rencontrée sur Facebook, pas vraiment inconnue, une ancienne connaissance approchée brièvement quelques années plus tôt. La joie de la revoir, l'anxiété de la rencontre, le premier regard, le premier instant. Tout compte pour l'auteur. Et puis, Marjorie se confie. Lui avoue très vite son passé très difficile. Julien est alors englouti dans une faille, il veut l'aider, il veut être là pour elle.


Je pense qu’elle savait intuitivement que j’allais être non seulement capable de l’entendre, de l’écouter et de ne pas la juger. J'ai souvent été et suis encore aujourd’hui une oreille attentive pour pas mal de gens. Ils le sentent et osent du coup se confier.


—Voilà ! Tu sais tout, il n’y a pas d’autres casseroles. Maintenant à toi de voir… Tu pars ou tu restes, mais sache que je t’ai tout dit. Je la regardai avec tendresse, serrai sa main encore plus fort, mais avec délicatesse et douceur. —Pourquoi je partirais ? Parce que ta vie a été difficile ? Parce que tu es tombée sur des salauds ? Quand bien même… Peut-être qu’aujourd’hui tu es tombée sur quelqu’un de bien. En tout cas avec qui tu ne risques pas de vivre ce genre d’horreur. Je ne suis pas le meilleur des hommes, c’est une certitude. Mais je te promets de ne jamais te faire de mal, rétorquai-je. On échangea un large sourire, on s’embrassa, je la serrai fort contre moi et la raccompagnai à l’entrée de l’hôpital.


L'attention et l'amour que manifeste alors Julien est digne de donner renaissance à une femme. C'est une façon de vivre à nouveau l'amour. Pourtant la sérénité, le bonheur ne font pas partie de leur quotidien. Marjorie est mal. Malade, traumatisée. Il tente, jour après jour, de l'aider. En vain. Plus il essaie de la soutenir, plus elle se plaint, plus elle s'engouffre. Anéanti, lui aussi, il ne sait plus comment agir.

Puis, il va découvrir par curiosité, certain que l'aider c'est s'immiscer un peu plus dans sa vie à elle. Oser savoir, plus s'impliquer. Trouver la solution pour l'aider.

Elle, elle est sage femme, malade, elle a réchappé d'un cancer et voilà que la maladie est de retour.

Lui, il découvre qu'elle a des tendances alcooliques, que son travail n'existe pas et que, pire, elle n'est pas malade.


Je me retrouvais donc dans une situation où personne à part moi n'était au courant de sa maladie. Aucun membre de sa famille, ni enfant, ni frère, ni parent, ni collègue, aucun ami ou amie de son côté.


Alors, qui était-elle ? Comment n'avait-il pas vu, pas compris que tout n'était que mensonge. Une recherche d'attentions, le besoin de vivre grâce à lui, par sa présence, son réconfort. Mais lui, que représentait-il vraiment pour elle ? Une épaule où pleurer ? Une main tendue dès un appel au secours ? Tout n'était qu'intérêt pour elle, sa vie à lui importait peu.


Sa réponse de la veille : « Parce que je sentais que c’était une occasion à ne pas rater ! », prenait tout son sens…


Lors de la confrontation, le moment où le scénario doit tomber. La minute où il avoue qu'il sait tout. Il n'existe plus. Comment ose-t-il ? Elle a réponse à tout, encore une fois, elle est capable de trouver une raison, une excuse. En vain, Julien Marthy s'arrête ici. Il rompt. Elle tente de repêcher sa proie, celui qui l'aide à vivre comme une victime de la vie, elle n'y parviendra pas. Est-elle malheureuse ? Non, elle disparaît. Le film est terminé, le scénario n'a plus de crédibilité.


Ma conclusion : Encore une fois, je peux lire que la relation toxique c'est un bourreau (masculin ou féminin) et une victime. Une personne qui, remplie de bonnes intentions, veut vivre un amour partagé, une vie ensemble tout simplement. Mais le bourreau, lui installe les barrières, projette l'attention sur lui ou sur elle.

Peut importe le sexe, l'âge, ils ne vivent qu'à travers l'autre.


Ma note : 4/5


Pour se procurer le livre c'est par ICI




Mes questions à l'auteur :


Quand avez vous commencé ce roman?

Bonjour,je l'ai commencé le 4 septembre 2016.

Combien de temps lui avez vous consacré?

J'ai mis 9 mois à l'écrire, 274 jours exactement, la durée d'une grossesse normale. Je l'ai découvert par hasard parce qu' un ami féru de numérologie voulait connaître le nombre de jours.


Une anecdote sur ce roman?

Je ne sais pas si cela peut être considéré comme tel, mais après avoir écrit quelques lignes, j'ai très vite eu la conviction absolue que je serais édité et le miracle a eu lieu puisque c'est la seule maison d'édition que j'ai contactée.


Avez vous un regret pour ce roman?

J'avais abordé d'autres sujets dans ma version originale, mais la maison d'édition a voulu retirer certains passages.


Quels sont vos projets?

Je suis en train de scénariser mon livre pour en faire un long métrage. Je présenterai mon videopitch le 28/03 à Bruxelles devant un parterre de pros du cinéma. C'est le Discovery Festival. J'ai publié sur mon mur. J'espère remporter les suffrages et pouvoir réaliser mon film. J'ai l'intention d'écrire encore mais les idées ne sont pas encore toutes en place.

Et j'attends confirmation pour une émission tv sur France 5.


Merci à l'auteur d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout