"Les enfants de Castlewood" de Mickael Druart

Dernière mise à jour : 16 oct. 2018

  • Editeur : Independently published (29 avril 2018)

  • Broché: 54 pages

  • Collection : Castlewood


Résumé : Cinquante ans après avoir été dévoré par les flammes, le château de l'orphelinat de Castlewood se voit restauré par les soins d'un riche inconnu. Mais tandis que sur le village pèse toujours l'ombre de la tragédie, six citoyens sont invités à partager un repas entre les murs de la lugubre bâtisse. Aucun, pourtant, ne doit sa présence au hasard. Car derrière les portes de l'orphelinat, dont les murs font encore résonner les rires cristallins de leurs victimes, se dissimule le secret bien gardé de la tragédie, et du lien qui l'unit aux six convives, et à leur hôte.



Mon Avis : Dans le début de cette nouvelle, je fais la connaissance de Jonathan Miller, père de famille, sa femme est décédée, un fils qui

s'appelle Colin de sept ans. L' auteur dès le début de cette nouvelle donne très bien les détails des gestes, des décorations. Une chose qui nous aide très bien à entrer dans l'histoire. J'apprécie alors la dose de mystère qui s'accumule au fil des mots, les questions que l'on peut être amené

à se poser. A l'intérieur du château on ressent à 100% l 'atmosphère qui y règne. Les descriptions de terreur, l'attente et l'ambiance que raconte les mots de Mickael Druart sont extraordinaires. J' ai adoré lire cette nouvelle car la couverture et le résumé m' avaient aiguillé sur

l'histoire mais Mickael Druart a trouver les mots et l'écriture pour me la faire vivre. Magnifique !


Ma note: 19/20

Pour se procurer le livre c'est ici


Qui est l'auteure ?

Professionnel de la petite histoire sur le coin d'une feuille, de la bonne idée nocturne oubliée au réveil, et des punchlines qui ne font rire que lui, il publie (malgré tout) son premier livre aux Editions Boz'dodor en 2017. Aidé d'influences littéraires, cinématographiques et musicales, il crée depuis l'âge de sept ans des petites histoires qui ont conduit, à partir de seize ans, à la création de ses premiers romans. Adepte des forums d'écriture, il finit néanmoins par s'essayer au format, plus adapté, de la nouvelle. Ainsi naissent les histoires d'une Grande Faucheuse cynique, de sa secrétaire, et du monde où se côtoient les âmes de défunts hauts en couleurs.


Mes questions à l ' Auteur :



Quand avez vous commencé cette nouvelle? J'ai débuté l'écriture de la nouvelle il y a plusieurs années maintenant. J'étais membre d'un forum d'écriture qui n'existe plus aujourd'hui et, avec ses membres, nous avions pour habitude de nous stimuler les uns et les autres, et de nous pousser à sortir de notre zone de confort. J'en ai profité, à l'époque, pour me lancer dans un projet de longue nouvelle d'horreur, genre qui me faisait envie depuis longtemps.


Combien de temps lui avez vous consacré? L'écriture de la nouvelle s'est faite en plusieurs fois, au cours des années qui séparent ses premiers mots de sa publication, il est donc difficile d'évaluer le temps complet nécessaire à son écriture. Mais j'ai travaillé de manière assez méthodique, avec un plan précis, et ai eu une bonne idée assez rapidement de ce que je voulais en faire. Du coup l'écriture a finalement été assez rapide, même si elle s'est étalée dans le temps.

Une anecdote sur cette nouvelle? Peu après la sortie, une amie a organisé un liveread en story sur Instagram. Au cours de sa lecture, un personnage, pourtant (très) anecdotique, a retenu son attention. Sa présence prend si peu de place dans le livre que je n'avais même pas pris la peine de le nommer. Pourtant, à force de blagues à son sujet tout au long du liveread, je n'ai pas pu m'empêcher de creuser un peu son histoire... Résultat : j'ai écrit un livre à son sujet, "La Damnée de Castlewood", qui vient de sortir, et "Les enfants de Castlewood" s'est offert un prequel par la même occasion ! Pour ceux qui voudraient voir le fameux liveread qui a inspiré ce prequel, il est d'ailleurs toujours en ligne sur le profil Instagram de @mllesvenskah !


Avez vous un regret pour cette nouvelle? Je me suis demandé quelques temps si je n'aurais pas dû travailler sur un livre plus long, pourquoi pas un roman, pour développer l'univers de Castlewood. Mais grâce au prequel, c'est chose faîte, donc tout va bien !


Quels sont vos projets? Plusieurs projets de romans sont en cours, à des stades différents... J'espère pouvoir en dire plus bientôt ! Pour cette fin d'année, suite à la fermeture des éditions Boz'Dodor, le recueil de nouvelles qui y était publié, "Les Chroniques de la Faucheuse", a trouvé un repreneur. Il sera donc de nouveau publié chez Litl'Book Éditions au format poche le 16 décembre. Le premier livre de l'agenda 2019 devrait quant à lui être la suite et fin de la saga "Castlewood", avec un troisième texte qui viendra clore cette histoire !


Merci à l'auteur d'avoir répondu à mes questions.

Service Presse "Simplement Pro"



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout