"La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose"

de Diane Ducret

  • Broché: 313 pages

  • Editeur : Flammarion



Résumé : Après avoir été quittée par téléphone, Enaid se rend à l'évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont ont dû s'emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu'elle a depuis l'enfance qu'il lui a toujours manqué quelqu'un ? Mais dans la vie, on a le choix : on peut se laisser choir ou faire le saut de l'ange. Etre boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l'esprit, un humour décapant et le courage de rester soi. Comment s'aimer soi-même quand la vie fait tout pour l'empêcher ?



Mon Avis : Lorsque je commence ce roman, écrit à la première personne, l'auteure me présente cette jeune femme de 33 ans, en Pologne, quittée par son petit ami. La première partie évoque les relations, que veut l'homme ? Qu'est-ce que l'on attend de lui ? J'ai beaucoup aimé l'humour de l'auteure, cette vision sur la société qui n'est pas fausse et qui laisse donc à réflexion. Comment être aimé, juste pour soi ? Pas parce que l'on attend quelque chose de quelqu'un mais juste savoir que l'on nous aime pour nous, notre présence, notre personne. Cette femme dans les premières pages, abandonnée, toujours laissée... Attend-elle encore une quelconque présence ou attention ? L'auteure me transporte alors à ses 11 ans, à Paris. Une séparation avec ses parents, une arrivée en famille d'accueil, je la vois grandir. Je ressens à l'adolescence son envie d'évasion, l'enfermement familial. Alors, elle part... De la France à l'Espagne, l'Italie ou en Amérique, elle m'emmène avec elle, dans ses espoirs ou dans ses déceptions. Être battue, se sentir jugée, avoir l'impression d'être regardé différemment. Elle s'isole, ce qui passera par différents stades : Abandon, évasion, honte et le sentiment de n'être rien, personne. Tel un flamant rose, elle essaie de garder l'équilibre dans cette vie chaotique. Un handicap, la maladie, le rejet, elle veut s'en sortir, elle veut croire que la vie un jour sera positive pour elle. Les dernières pages sont émouvantes. Il suffit de peu... Il est vrai...de parler, de croire, de penser que la vie peut souvent jouer avec nous mais au fond, faut-il croire en elle ou en soi ? Ce livre est l'histoire de l'auteure "Diane Ducret" et je peux dire que je suis devenue fan. Son écriture pleine d'humour, d'autodérision, de très belles paroles pour de très bons sujets. L'auteure m'a convaincu que j'aimais beaucoup son style d'écriture aérée, qui danse dans les situations et tellement agréable. Comment je vois Diane Ducret ? Un flamant rose certainement, grande, classe, majestueuse et qui tient debout, toujours malgré le temps chaotique de la vie.


Ma Note : 5/5 "Coup de coeur"

Pour se procurer le livre c'est ici

ou sur le site ici

Pour lire un extrait c'est ici



Qui est l 'auteure ?

Diane Ducret, née à Anderlecht (Belgique) le 17 novembre 1982.

Diane Ducret est romancière et essayiste. Elle est l’auteure des best-sellers Femmes de dictateur (Perrin, 2011), traduit en vingt-cinq langues, La Chair interdite (Albin Michel, 2014), Les Indésirables (Flammarion, 2017)ou encore La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose (Flammarion, 2018).




Service presse






15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout