"La lumière ne fait pas de bruit, sauf en talons aiguilles" de Audrey Lucido


  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 416 pages

  • Editeur : Librinova (22 juin 2018)

  • Résumé : Hélène, parisienne jusqu’ au bout des ongles, a tout pour être heureuse : argent, vêtements de luxe, vie de rêve dans un manoir, voiture de collection… Jusqu’ au jour où elle décide de tout plaquer pour aller rejoindre sa meilleure amie, Andréa, retournée auprès de sa famille et de ses amis, dans son village natal. C'est alors que son roadster, une Morgan de 1976, tombe en panne juste devant le garage de Marlon. Une aubaine ? Pas si sûr, tant ce monde semble diamétralement opposé au sien. Qu'est-ce qu'Hélène fuit ? Pourquoi son arrivée tonitruante fait-elle exploser en mille morceaux la trompeuse tranquillité de ce village? Dès les premiers cliquetis de ses talons aiguilles sur les pavés, toute la lumière sera faite sur des secrets enfouis depuis des siècles, déclenchant un cocktail pétaradant de querelles familiales et de quiproquos !


Mon Avis :


Dès le début du roman, j'ai fait la connaissance d ' Hélène. Les descriptions sont très présentes, voiture, chienne, manoir et Hélène elle-même. Me voilà dans l' histoire d' une femme en colère, qui claque la porte et part ...

Hé bien, si l"on peut croire que toute l' histoire tourne autour d'elle, pas vraiment !

Je suis transportée dans un village à la fois isolé, mystérieux et étrange. L" auteure me présente Marlon, Rose, Andréa, Paul, Ernest, Dolorès....

Bref tout ce petit monde habite ici à Lumen, mais l'histoire n'est pas si simple..

Audrey Lucido a très bien donné la description autant physique que morale de chaque personnage. J'ai aimé au début la complicité entre un père et sa fille, la tranquillité de celui-ci dans sa vie sauf lorsqu'il est en famille. J'ai beaucoup apprécié les notes d'humour dans les commérages comme dans certains petits villages.

Les descriptions que donnent l'auteur peuvent vous donner la sensation d'être présent lors du lever du soleil, de regarder des animaux agir autour de vous, de regarder la campagne et ses couleurs naturelles.

J'ai apprécié le mélange du langage familier et la poésie que raconte Audrey Lucido dans l'histoire. Elle nous raconte très bien les retrouvailles "entre copines" et la folie dont on est capable alors à ce moment.

Les sentiments sont très présents dans les mots, on y retrouve l'amour, la colère, la peur, l'impatience et la détermination. Alors, cela pourrait s'arrêter ici, découvrir le village, cette famille et les aléas de la vie. Hé bien, non, Audrey Lucido nous emmène dans une quête de vérité complètement palpitante. Je me suis accrochée jusqu' à la dernière page, le dernier mot.

De ce fait, cela pourrait être mon petit - , j'en voulais plus, je ne voulais pas que ma lecture s'arrête à cette dernière page. Mais généralement, lorsque l'histoire nous transporte, nous anime autant que ce roman, on a bien du mal à quitter notre lecture.

Alors, Merci Audrey Lucido pour ce voyage, pour cette hymne à la fantaisie, pour l'humour et la fraîcheur de ce roman.

La lumière ne fait pas de bruit, sauf en talons aiguilles et vous la partagez très bien Audrey Lucido.


Ma note : 18/20

Pour se procurer le livre c'est ici

Le site de l'auteure c'est ici


Qui est l 'Auteure ?

Audrey Lucido, après un Master 1 d' histoire moderne, est devenue vitrailliste, ce qui lui a donné l'envie de voir la vie autrement, elle crée donc en 2017 le site littéraire " Le monde fabuleux d'Audrey" où elle partage son amour des livres et pour les auteurs.

Un beau jour, elle prends sa plume et nous offre ce beau roman.






Mes questions à l ' Auteure :



1. Quand avez-vous commercé ce roman?

J’ai commencé ce roman lorsque j’étais enceinte jusqu’aux yeux.

Bloquée sur mon canapé, des personnages sont venus sur la pointe des pieds s’insérer

dans mon cerveau pour finalement mettre le souk dans mes méninges ! Il fallait que je

les pose sur du papier.

Quelques carnets plus tard, dans le jardin de notre copropriété, une amie s’est assise à

côté de moi et me balance d’un air mutin : « si tu écris un roman… Moi, je veux bien

te lire ! ». Et voilà, comment ce roman a tout simplement commencé.

2. Combien de temps lui avez-vous consacré ?

Je lui ai consacré un peu plus de trois ans.

Le plus long dans cette période n’a pas été de construire et de rédiger l’histoire, mais

plus tôt de relire, de supprimer, d’écrémer et de corriger les parties superflues. Sans

oublier de développer les parties essentielles avec une dose de malice afin de tenir en

haleine le lecteur.

J’ai pu effectuer ces modifications et être aiguillée par des éditeurs ou encore des amis

du monde littéraire, qui par leurs remarques m’ont fait prendre conscience de mes

erreurs, de mes coquilles. Ces dernières, une fois maquillées, ont pris un peu plus de superbe !


3. Une anecdote sur ce roman ?

J’étais en train de faire mes courses quand une éditrice m’appelle sur mon portable pour me faire un retour qu’elle ne voulait pas faire par mail. Mon cœur s’est emballé ! Je me suis dit « ça y est ! C’est bon ! ». Et puis, la douche froide…

Elle ne pouvait pas l’éditer car ce n’était pas la ligne éditoriale (grand mot des éditeurs 😉) de la Maison d’édition. Cependant, elle m’a précisé « je vous ai appelé car j’ai ri avec votre roman. Vos personnages sont présents et cohérents tout le long de votre texte. Et votre histoire est intéressante ! ».

A ce moment précis, j’ai mon cœur qui s’est mis à sauter dans tous les sens dans ma cage thoracique. Une lectrice, de surcroît une éditrice, avait tout simplement aimé mon roman.

Je remercie grandement cette dame qui m’a tout simplement affirmée de croire en mon roman et en sa capacité à toucher un certain nombre de lecteurs.


4. Avez-vous un regret pour ce roman ?

Un seul regret… De n’avoir pas pu le faire plus déjanté ! Une histoire plus pimentée, à la limite de l’explosif. Un doux et ingénieux mélange entre Pedro Almodovar et Stanley Kubrick 😉

5. Quels sont vos projets ?

Mes projets sont multiples ! Tout faire afin que ce roman, La lumière ne fait pas de bruit sauf en talons aiguilles, trouve ses lecteurs et le faire publier par une maison d’édition.

Le deuxième volet de ce roman est déjà couché sur les carnets. Je vais donc sûrement reprendre l’écriture vers Noël.

Enfin, deux autres projets d’écriture trottent déjà dans ma tête.

Dis comme ça, on a l’impression que je suis face à une chaîne de montagnes. Mais, je vais la gravir pas à pas pour atteindre les sommets. 😊


Merci à Audrey Lucido d'avoir répondu à mes questions .

Bonne lecture !

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout