L'envers du décor de Tatiana De Rosnay

" Je, tu, elle : Dis moi qui tu es !"


Sans vraiment avoir prévu l'achat d'un livre, je passe rayon librairie d'une grande surface. L'Envers du décor de Tatiana de Rosnay s'affiche devant moi. Une tentation, une envie. Le résumé est intéressant. Un recueil de nouvelles pour mon week-end : Parfait ! Et si je vous partageais mon ressenti ?


Résumé : Le vrai, le faux. Le décor, son envers. La vie comme un théâtre. Il y a celles qui cachent, sous leurs grands airs d'actrices, d'horribles et noirs secrets. D'autres dont la mémoire en friche court après un regret, un remords, une minute adorée – abhorrée.

Alors on joue. La même scène, encore et encore. Jusqu'à la rupture. Un grain de sel et tout chancelle. Un nom à la radio, le roman d'une inconnue, un mot d'amour, une rue d'avant, un basculement, et la comédie s'arrête.

Avec son sens aigu de la chute, son écriture romanesque et son talent pour créer des atmosphères uniques, Tatiana de Rosnay, à travers ces nouvelles, nous plonge dans son univers, alliant fiction et souvenirs personnels, anecdotes enfantines et pulsions adultes. Un régal. (source Amazon)


Mon avis : Un recueil de nouvelles très intéressant. Une vie, des vies... Histoires de femmes : enfant, adolescente, jeune femme ou mère. Les générations se croisent, les histoires sont parallèles ou perpendiculaires, s'interceptent lors d'un souvenir, d'un rêve...

Tatiana de Rosnay conjugue, détaille et retrace un moment, un lieu, un personnage.

L'Envers du décor : c'est la vie d'une femme. Une actrice, qui joue, qui paraît et qui semble être.

L'Envers du décor : c'est la vérité et la réalité. Le caché, le divulgué.

La menace d'une mise en lumière peut-elle révéler la véritable actrice ou la véritable personne ? Quelle est la dimension du gouffre qui existe entre "être" et "paraître" ?

Menacer : est-ce par vengeance, par dépit ou pour tenter d'obtenir la visibilité pour ne plus faire partie du décor ? Qui perdra ? Qui gagnera ?

De l'ombre à la lumière, il ne demeure qu'une vérité : Etre soi ou quelqu'un d'autre.


L'Envers du décor : c'est Louise, une petite fille âgée de onze ans. Elle lit beaucoup, énormément. Une bibliothèque à sa portée mais une interdiction : lire les livres rangés en haut de l'étagère. Tout ce qui se trouve à sa portée est dévoré. Un an plus tard, l'étagère du haut est-elle à sa portée ? Louise comprend que la lectrice est aussi l'actrice, le narrateur, un des personnages de l'écrivain.

Qu'est-ce la lecture apporte ou peut déclencher ?


L'envers du décor : C'est être parfait. Mais que veut dire parfait ?

Parfait nomme une personne, un moment ou quelquefois un gâteau. Peut-on être parfait ?

On se doit d'être soi-même. Vouloir être parfait, c'est tenter de projeter une image sublime à l'autre. Et si la vision était en fait une situation tellement impensable, que lorsque tout tourne dans le bon sens, un seul mot vient : parfait !

Sans définir, sans démontrer et sans gâteau.


L'envers du décor : C'est Daphné du Maurier, une écrivaine. Elle déteste les journalistes, les questions. Pourquoi ? La promotion de son livre est importante selon son agent. Interroger, photographier, quelle image transmettent ces journalistes ?

Daphné n'est pas seulement l'auteure d'un best-seller. Elle écrit, raconte des histoires chaque jour, chaque mois, chaque année, ses écrits jaunissent avec le temps mais l'on s'intéresse au présent, au livre. Elle ? Elle a un passé, une vie, des envies, des espoirs, des déceptions, des rires, des pleurs. La plus grande info qui les intéressent, les journalistes, l'idée, le personnage principal, parlons du résumé, une suite ?

Répéter et répéter, la même chose, une réponse déformée d'un mot pour susciter l’intérêt, la petite étoile qui scintille dans le regard d'en face pensant qu'il a l'info qu'il faut. Pour qui ? Le lecteur ou le journal ? Le livre naît dans l'imagination, les pensées, le vécu mais c'est surtout un homme ou une femme face à la page, face à son écriture. La suite restera selon le goût du lecteur.

Qui faut-il interroger ?


L'envers du décor : c'est réveiller le souvenir, c'est exister un instant. Un mariage qui tente de se nourrir un peu puis s’efface avec le temps.

Un instant magique, un ami imaginaire, un passé resté à l'arrière de la grande scène de la vie.


L'envers du décor : c'est mettre en avant les qualités, inviter à découvrir, s'imaginer une ressemblance, c'est une fuite pour ne plus jouer, ne plus subir, se révéler.


L'envers du décor : c'est regarder sans y entrer, c'est penser que l'on a eu sa chance de vivre, de se dévoiler, de se cacher, de garder le secret de l'envers du décor.


Ma conclusion : Tatiana de Rosnay ouvre une parenthèse et referme un instant. Le livre est le personnage secondaire. A l'aide de la plume, de la lecture, du livre, elle sème l'histoire sous différents angles. Cachée dans l'envers du décor :

où se cache-t-elle ?


Ma note : 4/5


Pour se procurer le livre c'est ici



Tatiana de Rosnay est née le 28 septembre 1961, à Neuilly-sur-Seine. Son père est français d'origine russe, sa mère, anglaise. Elle se décrit comme étant "franglaise" et a été élevée à Boston et à Paris. Après des études littéraires en Angleterre, à l’Université de East Anglia, Tatiana a travaillé à Paris comme journaliste pour Vanity Fair, Psychologies, ELLE et le JDD.


Tatiana de Rosnay a publié son premier roman, L'Appartement témoin, en 1992. Depuis, elle a publié une douzaine de livres dont Elle s'appelait Sarah, vendu à neuf millions d'exemplaires dans le monde et porté à l’écran par Gilles Paquet-Brenner en 2010. Quatre de ses romans sont en cours d’adaptation, Boomerang, Spirales, Moka et Le Voisin. Sa romancière préférée est Daphné du Maurier, dont elle a publié la biographie en mars 2015, Manderley For Ever, nominé pour le Goncourt de la Biographie 2015 et gagnant du Prix de la Biographie d’Hossegor 2015.

Bilingue, Tatiana de Rosnay écrit certains de ses romans en anglais et d’autres en français. Ses livres sont traduits dans une quarantaine de pays et elle figure sur la liste des romanciers français le plus lus à l‘étranger, notamment aux Pays-Bas et aux USA. Ses thèmes de prédilection sont les secrets de famille et la mémoire des murs.

Elle vit en France avec sa famille.

(Biographie : source Amazon)



(Photo sur wikipédia, photo de Pierre-Yves Beaudouin)

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout