Goliat de Mehdy Brunet

Va et vient que je me surprenne !


Une nouvelle plongée dans un thriller. J'espère beaucoup de choses : me questionner mais surtout ne pas comprendre, ne pas croire que je connais la fin !

Je vous raconte...


Résumé : Des meurtres, vengeances ? Coïncidences ? Hasard ou réalité, existe-t-il une raison à tout ?


Mon Avis : Le prologue commence en 2019 à San Francisco, un homme David Corvin. Il boit, il souffre. Quand sa vie a-t-elle dérapé ?

Le premier chapitre débute en septembre 2016. Un retour en arrière pour comprendre et savoir ce qu'il s'est passé pour cet homme. Est-il le seul à être victime d'un tueur ? Un homme, une femme ?

David est un ancien du FBI, il aime Abigaël, partent travailler tous les deux sur les eaux de la mer de Barents.


"Les jours qui ont suivi, nous les avons passés main dans la main, nous promenant entre les stands d'une fête foraine ou déambulant dans les allées d'un petit marché en nous chamaillant comme des adolescents ; quant à nos nuits elles étaient tour à tour intenses, douces, sauvages et parfois le mélange fulgurant des trois combinaisons."


Octobre 2015, Agent spécial Munny et l'agent Diaz sont appelés pour un corps trouvés d'une femme n'ayant plus d"abdomen, placée dans la position imagée dans le dessin de l'Homme de Vitruve de Léonard de Vinci.


2013, Rowdy Yates rejoint sa femme Maggie, tandis que Franck attend sa compagne accompagnée de sa fille.


De 2013 à 2016, on va et vient à la recherche d'indices, de compréhension des personnages, de l'histoire, du lien. Des hommes et des femmes qui se croisent, ne se connaissent pas, se rencontrent ou meurent. Qui assassine ? Un tueur en série ?

Plus de six victimes en deux ans. Y-a-t il un rapport entre elles ? Existe-t-il un rythme?


Cadence des meurtres, cadence de l'histoire. L'auteur ne surprend pas mais il mène l'intrigue à très bonne hauteur. Je suis, je renifle. Où me mènes-tu ?


Jusque la dernière page !


"Il est soudainement interrompu par le grésillement de la rangée de néons tirée en ligne au-dessus de nos têtes, puis c'est le clignotement des tubes qui nous oblige à ralentir ; associé au tangage, cela n'est pas fait pour me rassurer. Arrêtés à côté d'un hublot, une interruption momentanée de la lumière nous permet d'apercevoir un éclair zébrer le ciel noirci par les nuages avant qu'il ne s'abatte dans la mer."


Ma conclusion: Un très bon polar, très bien écrit, très bien mené.


Ma note : 5/5


Pour se procurer le livre c'est ici ou sur le site de l'éditeur ici




48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout