"Brooklyn Paradis Saisons 2,3 et 4" de Chris Simon

Dernière mise à jour : 16 oct. 2018

  • Editeur : Éditions du Réalisme Délirant (21 mai 2017)(13 novembre 2017)(9 juin 2018)

  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 162 pages, 168 pages et 152 pages

Résumé: Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer… Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.

Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose de suspense et d’humour aussi… pour sauver les meubles.

Mon Avis:

Après la saison 1 de Brooklyn Paradis dont la chronique se trouve ici, j'avais très envie de retrouver les "Burden". Connaître la suite des aventures de cette famille burlesque et des autres personnages qui vous donnent l'impression de vivre cette lecture en téléspectateur devant une série américaine.

Au début de la saison 2, je retrouve un résumé de la précédente et ce pour chaque saison, petit détail très agréable qui nous aide à reprendre la lecture après un autre roman. Les présentations de la famille ainsi qu'un plan de Brooklyn sont toujours présents aussi.

Lorsque je commence ma lecture, Chris Simon déploie plusieurs tableaux, cela veut dire que d'un paragraphe à l'autre, on peut changer d'ambiance, de personnage ou de lieu. On a vraiment l'impression d'assister à différentes scènes et cela m'a énormément plu.

Les descriptions physiques sont très bien détaillées, l'auteure nous transporte très bien dans les rues de Brooklyn par ses représentations de l'environnement, des lieux.

Du point de vue des personnages, au fil des saisons, on apprend beaucoup plus, les sentiments peuvent très bien changer d'un livre à l'autre.

Un fils très complice avec sa mère lors d'un échange à deux, dans un autre il peut lui en vouloir de ne pas être assez présente pour lui.

Le personnage de Courtney est très intéressant, j'ai appris beaucoup plus de choses à son sujet, son enfance, la rencontre avec son mari.

Elle ramasse les objets dans la rue pour leur donner une seconde chance, peut-être parce qu'elle aurait voulu que son père en ai une, avant d'abandonner , de jeter, il est important pour elle d'essayer, peut-être sera-t- elle rassurée si son mari lui en offre une autre, qu'elle sache que cela est possible humainement, mais ne va-t-elle pas trop loin pour se le prouver?

Cette histoire de "canapé" trouvé, volé, ou maudit pourrait bien avoir un impact sur la vie de chacun.

Je peux vous dire une chose, cette série est écrite avec beaucoup de sentiments.

- amour, haine, colère, culpabilité, tristesse, dépression, amitié, abandon et confiance.

Beaucoup d'émotions à la fin de cette série, tous les personnages, qu'ils soient attachants, énigmatiques ou repoussants ont très bien joué leurs rôles, Chris Simon nous dévoile une incroyable série, quatre saisons superbes, ça ne va pas trop vite, à la fin de chaque saison, on peut se poser,

comprendre, se questionner, s'amener à la réflexion sur ce monde qui pourtant existe : drogue, sexualité, famille et argent .

Merci Chris Simon pour cette aventure.


Ma note : 18/20

Pour se procurer les livres c'est ici

Le site de l'auteure c'est ici


Qui est l'auteure ?

Chris Simon écrivait depuis longtemps sans publier jusqu’au jour ou Amazon a lancé la liseuse Kindle en France. Ce jour-là, elle se lance. C’était en 2011. Elle commence à publier des nouvelles qui n’intéressent pas grand monde, mais publie son premier ebook, un roman chez un éditeur (Publienet).

En 2013, elle écrit sa première série Lacan et la boîte de mouchoirs, les premiers épisodes montent dans le top100. Ils s’y restent tout l’été. Chris ressemble à Judith, la patiente du psychanalyste Hervé Mangin dans la série Lacan et la boîte de mouchoirs.

En 2016, elle publie son premier roman en autoédition, Mémorial tour, qui remporte le Speed Dating Amazon au Salon Livre Paris 2016. Le roman rencontre un beau succès et lui apporte des lecteurs fidèles.

D’une série à l’autre, elle enchaîne sur Brooklyn Paradis, série noire thriller dans les quartiers de  Brooklyn, dont la troisième saison sort le 22 novembre 2017. Puis la quatrième en 2018 .


Mes questions à l ' Auteure :

Quand avez vous commencé la série Brooklyn Paradis?

J’ai écris le projet en  2014 dans le cadre d’une collection Pulp pour une maison d’édition qui n’existe plus aujourd’hui. La saison 1 avait été publiée en mai 2015, l’accueil avait été positif et je devais continuer la série, mais la maison d’édition a fermé en 2016. J’avais le choix entre voir mon livre passer chez un autre éditeur ou reprendre mes droits. J’ai repris mes droits d’auteur sur la série et j’ai décidé de l’exploiter moi-même, je l’ai autoéditée. J’ai récrit en partie cette première saison et commencé à planifier et élaborer plus en détails la suite de l’histoire. Dès janvier 2017, j’ai publié une nouvelle version de la saison 1, version dans laquelle le personnage de Courtney Burden est plus abouti. J’ai fabriqué une nouvelle couverture et je me suis mise à l’écriture des 3 saisons suivantes dont la dernière a été publiée en juin 2018. Plus de 600 pages en 4 volumes, 4 saisons découpées comme une série TV, que l’on peut se procurer sur nombreuses plateformes en numérique, en livre broché et aussi en livre-audio. La version audio est sortie cette année (2018). Aujourd’hui, c’est un long roman présenté en 4 volumes ce qui permet aux lecteurs d’emporter un petit livre dans son sac, en week-end par exemple, bien moins lourd qu’un pavé de 600 pages.

Combien de temps lui avez vous consacré? Cette série représente donc deux ans de travail, mais 14 mois d’écriture. le reste du temps est consacré à la fabrication des divers versions numériques et papier, à la mise en ligne, à  la publication, au marketing et à la promotion de la série… Tous les six mois, je publiais un nouveau tome. Je consacrai 4 mois intense à l’écriture ensuite un mois à la correction (avant la correction professionnelle) et à la fabrication du livre dans les divers formats (sauf la version audio qui est publiée par un éditeur, Les Éditions Samarkand). Le 6e mois était réservé à la promotion et au marketing afin de faire connaître le nouveau volume et la série en général. Quand on fait tout soi-même, il faut être organisée !

Une anecdote sur cette série? Ha ha. Oui, j’étais en train d’écrire la Saison 2, à la moitié de la saison, c’est-à-dire à l’épisode 3, j’ai eu un énorme blocage, rien ne venait… Je ne savais as comment développer la saison 2, bien que je savais où elle devait finir…  Je ne savais pas comment m’en sortir. Je cherchais une scène drôle en même temps qu’une scène de tension et de suspense…. Pendant plus d’une semaine, je n’ai pu écrire une ligne, je tournais en rond et puis soudain, une idée ! une amie m’a envoyé un fait divers par mail. Une femme, je crois que c’était dans le Maine, avait déposé des vêtements dans une de ces bennes pour les œuvres de charité, et elle est restée les deux bras coincés dans le battant, la situation m’a inspiré de suite. Tout s’est débloqué d’un seul coup.  La scène dans laquelle Courtney est coincée dans une benne au-dessus de meubles en fer forgé tandis que son fils, Cameron, essaie de la joindre par téléphone et qu’elle ne peut répondre sans perdre son équilibre. Cameron est dans un état de crise, Jeb, veut se débarrasser du canapé qui lui est très utile, il cherche sa mère.  Courtney tout à coup n’était pas disponible pour son fils et pouvait faire rire en même temps, car même si elle est un peu abstraite par moment, elle se fait un point d’honneur à être là pour ses enfants, quand bien même sa présence n’a aucune efficacité. Ce qui est formidable quand j’écris, ce sont ses petits miracles qui viennent à moi, au bon moment pour me sauver. La réalité, je veux dire celle qui m’a inspirée finalement une grande partie de la Saison 2, a une histoire qui se termine beaucoup moins bien que dans Brooklyn Paradis. La femme qui avait garé son SUV devant la benne n’était pas visible de la route et de toute façon sur une route peu fréquentée, donc personne n’a pu la secourir. Elle a passé la nuit coincée et a été retrouvée le lendemain morte. Tragique. La vie n’est pas toujours une comédie. C’est pourquoi j’aime en écrire.

Avez vous un regret pour cette série? Pas vraiment, un regret, mais un directeur de collection d’une autre maison d’édition m’avait contacté pour travailler sur la série. Un spécialiste du polar, cela m’intéressait donc de poursuivre l'écriture de la série sous sa supervision, mais les conditions de la maison d’édition ne me convenaient pas, j’ai dû donc décliné. Disons que ça m’aurait plu de travailler avec cette personne, de vivre cette expérience.  J’aurais sans doute appris des choses. Une autre fois peut-être…

Quels sont vos projets? Je viens de publier une Novella 3 à Manhattan, je continue la traduction en anglais de ma première série, Lacan et la boîte de mouchoirs, et je vais me remettre très bientôt sur un roman dont j’ai déjà écrit un premier jet encore succinct. C’est un roman noir politico-historique. Je pense le publier avant l’été prochain. J’avais déjà abordé le roman noir à fond historique avec Mémorial tour, je m’y replonge. J’aime bien cette période de la deuxième guerre mondiale, il y a tellement de traces et de stigmates de cette période dans la France contemporaine ! D’ici-là, je publierai peut-être, pour faire patienter mes lecteurs, une ou deux Novellas ou nouvelles, dont une liée à Lacan et la boîte de mouchoirs. Bon, je ne promets rien, car il ne me reste que 9 mois pour achever ce nouveau roman !


Merci à l'auteure d'avoir répondu à mes questions .


Service Presse "Simplement Pro"

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout