Annales du monde oublié de Antoine Delouhans

Dernière mise à jour : 12 août 2020

"Nouvelles à travers le temps"


Cette lecture est un service presse que m'avait fait parvenir l'auteur, il y a un an. L'univers d'Antoine Delouhans m'avait plu auparavant. Murmures, Inlife et Instincts : trois romans courts de science fiction, la découverte de son univers, une lecture agréable qui propulse dans un autre temps. Partons dans les annales.


Résumé : Un recueil de nouvelles : des histoires courtes qui voyagent dans le temps, à la découverte d'un monde. Celui du bien ou du mal, du passé ou du futur, une brèche dans un présent instable.


Mon avis : Le livre est écrit afin de partager des histoires. Courtes, ont-elles un fil conducteur ? J'ouvre une porte vers les étoiles: Imhotep, Vercingétorix, Gautier, Arthur, Geronimo d'Aguilar : voyager à la découverte d'un artefact, une symbolique : les siècles, apparences de mythes sous le physique de personnages parfois historiques. Les personnages focalisés jouent à la découverte du monde. Lequel ? Celui qui vit au delà. Au delà du temps ou de l'espace, la science fiction reprend son rôle à travers l'histoire de l'humanité. Effets surnaturels, porte du temps : existence de deux mondes.


Qu'est-ce que les annales du monde oublié ?

Des histoires de temps, de personnages et d'évolutions. Sous l'apparence de racines, de traditions ou même de faits historiques, quels rôles jouent-ils pour l'humanité ? Soif de reconnaissance, de pouvoir, on prend l'apparence du bien ou du mal. Guidé ou observer par un autre monde : qui sont-ils et qui sommes-nous ?

Existe-t-il un autre monde ? Le mal est-il l'évolution de l'homme ou introduit par un monde parallèle comme pour le guider vers sa perte ou apprendre de ses erreurs. Mais est-ce suffisant ? L'humain est-il capable de reconnaître ses choix, son histoire, son ignorance ou même sa curiosité comme une envie de comparaison, une envie de penser que la terre est unique et bien assez fière pour ne pas se laisser envahir.

Ce monde d'arrogance, peuplés de quelques bontés, quelques reconnaissances ou même de regards au delà des étoiles.

Le monde oublié est-il basé sur une seule et même histoire ? Un éternel recommencement. A partir de quelle évolution est-il capable de comprendre qu'il court à sa perte. Lui faut-il des symboles, une aide venue d'ailleurs afin de le responsabiliser sur sa destinée. Le choix de l'individualisme, une exclusivité singulière de droit d'existence. Le monde a son histoire, écrite et retransmise, elle commet à coups de siècles, les mêmes erreurs, les mêmes choix. Mettre à l'épreuve pour évoluer ou pour se faire oublier.


Cette épée merveilleuse fut forgée par les anges, tirée d'un métal unique que l'on extrait dans les mines du premier monde. Merlin est venu il y a quelques heures me la reprendre, l'emportant à l'abri des convoitises. Elle faisait presque partie de moi, depuis le temps que je la porte sans cesse.



Un monde oublié est un monde perdue. On tente la porte de sortie : celle d'un autre monde. Celui dont tout est la cause ou celui qui remettra en jeu les annales de l'histoire de l'humanité. La réponse est peut être ailleurs mais elle est aussi écrite dans les annales d'un monde oublié. Histoire d'une fin ou d'un éternel recommencement ?


Ma conclusion : Ce recueil de nouvelles est distrayant. On ferme une porte, on commence une nouvelle histoire. Histoires courtes sans vraiment de temporalité, on s'immerge ou on referme. Histoires d'un soir ou histoires d'un temps, on se pose et on se repose grâce à une lecture fluide, simple et teintée de surnaturelle.


Ma note : 3,5/5


Pour se procurer le livre c'est ici




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout